Reliques laïques et reliquaires


Ce qui a décidé Anne Cardot et Jean Gazdac à travailler ensemble est une même quête de l’émotion, ces émotions ténues qui rendent tangible notre être-là.

Anne travaille depuis plusieurs années sur le thème des Piétà.

Jean sur des archéologies contemporaines.

Le thème de la Pietà est à la fois un rapprochement, une fusion, et une exclusion des corps. L’un vivant

soutenant l’autre abandonné. Avant la séparation physique.

Pour Anne, la Pietà est une chorégraphie des corps qui se cherchent, se retiennent, se

séparent.

Jean travaille les objets de notre quotidien, d’un quotidien d’hier et un peu d’avant-hier qu’il transforme, sans détournement, ni récupération.

Il change, le plus souvent, la matière d’un morceau de l’objet par de la pâte de verre bleue et rassemble les différentes parties pour ainsi créer un objet beau, poétique, comme sacralisé.

Il remplace, ce qui était dur, solide par quelque chose de fragile devenu oeuvre d’art.

Ensemble ils investissent aujourd’hui le thème des reliques laïques et des reliquaires.

Cages thoraciques comme des boîtes,

cœurs pantelants,

doigts coupés

qui touchent la chair

pour les sculptures d’Anne.

Objets d’un passé récent transfigurés

par la matière témoin d’un patrimoine commun

moulage de parties humaines

pour les oeuvres de Jean.

La pâte de cristal bleue, pâte de verre, bronze, argent ou ciment dont ils sont fait, dialoguent entre insigne et insignifiant.

Les reliquaires en les confrontant, lient et magnifient ces objets mémorables.

Sculptures haïkus pour faire tenir ensemble le monde dans un effort

pour lui donner du sens


Pour changer le nom de votre site, utilisez 'Page Maître' dans le menu 'Design'

jean GAZDAC

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player